Didier Courbot

1600,00

Didier Courbot

Adèle

Bracelet
2017
Sterling silver plated 18k yellow gold and polychrome enamel / Argent 925 doré or jaune 18k et émail grand feu
Edition of 5 signed and numbered / Edition de 5 exemplaires signés et numérotés

2 existing sizes
S : 6,4 x 6,3 x 0,4 cm
M : 6,8 x 6,3 x 0,4 cm

All of our jewels come in very limited editions. They are custom-made in a delay of 2 to 3 weeks.
(For any urgent order, please write us an email)
Nos bijoux sont disponibles en édition très limitée. Ils sont réalisés sur mesure dans un délai de 2 à 3 semaines.
(pour toute commande urgente, merci de nous contacter par mail)

Review all bracelets / Revoir toutes les bracelets

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

Didier Jean Anicet Courbot was born in France in 1967. He lives in Paris. A combination of curiosity and creativity has always driven Didier Courbot in his work as an artist. He has designed public spaces, (the square at the Centre Culturel du Parmelan in Annecy, a garden in Marseille and the entrance of the Institut des Sciences Appliquées (INSA) in Saint-Étienne-du-Rouvray) as well as jewellery. The scale of the work is not important to him. A piece of jewellery can be just as monumental as an architectural creation.

Didier Courbot, a great fan of the decorative arts, is also a gallery owner specialising in the latter half of 20th century design. He holds both Josef Hoffmann and Adolf Loos in high esteem. The question of decoration simply raises the question of the means available and employed to work and it is out of the question for him to be restricted, he reiterates the famous quote by Kurt Schwitters, ‘Everything the artist spews is art’.

The Manchette Marseille, 2013 cuffs were designed during an artists’ residency in the centre for art professionals, Pôle des Métiers d’art, at Maison Revel in Pantin. They were produced from waste material remaining from a model of his garden project in Marseille.

Didier Courbot began his career as an artist in the 90s following a period at the Beaux-Arts school and after gaining a diploma in landscape architecture at the ENSP in Versailles. Initially represented by the gallery Chez Valentin, then by Galerie Nelson in France, and by Scai The Bathhouse in Tokyo, he is now represented by the Susan Hobbs gallery in Toronto.

Didier Courbot collaborates with galerie MiniMasterpiece depuis 2017.

Didier Jean Anicet Courbot est né en France en 1967. Il vit à Paris.Ce qui anime Didier Courbot depuis le début de son travail d’artiste est une combinaison de curiosité et de créativité. S’il a dessiné des espaces publics, (la place du centre culturel du Parmelan à Annecy, un jardin à Marseille ou encore l’entrée de l’Institut des Sciences Appliquées à Saint Étienne du Rouvray) il conçoit aussi des bijoux. Pour lui peu importe l’échelle de l’œuvre, on peut trouver autant de monumentalité dans un bijou que dans une œuvre architecturale.

En grand amateur d’arts décoratifs, Didier Courbot est aussi galeriste spécialisé dans le design de la deuxième moitié du XXème siècle, il n’est pour lui pas question de choisir entre Josef Hoffmann et Adolf Loos. La question de l’ornement pose simplement la question des moyens dont on dispose et que l’on se donne pour travailler et, pour lui, il n’est pas question de se limiter, il reprend à son compte le fameux « Tout ce que crache l’artiste est art » de Kurt Schwitters.

Après avoir fait un passage aux Beaux Arts et passé son diplôme d’architecte paysagiste à l’ENSP de Versailles, Didier Courbot a débuté sa carrière d’artiste dans les années 90. Représenté à ses débuts par la galerie Chez Valentin, puis par la Galerie Nelson en France, et par Scai The Bathhouse à Tokyo il est désormais représenté par Susan Hobbs gallery à Toronto.

Didier Courbot collabore avec la galerie MiniMasterpiece depuis 2017.

 

Billing details

Size of the bracelet / Taille du bracelet

6,4 x 6,3 x 0,4 cm, 6,8 x 6,3 x 0,4 cm

You may also like…