Philippe Ramette

3800,00

Philippe Ramette

The ring for always taking the right direction /
La bague pour toujours prendre la bonne direction

Ring / Bague
2021
Sterling silver / Argent 925
Edition of 8 signed and numbered / Édition de 8 exemplaires signés et numérotés
Edition MiniMasterpiece

Length 1,8 cm / Width 0,3 cm / Height 4,5 cm
Choose your finger size below

All our jewellery is custom-made in strictly limited editions within a period of two to three weeks.
(For any urgent order, please write us an email)
Nos bijoux sont disponibles en édition très limitée. Ils sont réalisés sur mesure dans un délai de 2 à 3 semaines.
(pour toute commande urgente, merci de nous contacter par mail)

Review all rings / Revoir toutes les bagues

Catégorie :

Description

Philippe Ramette, born in 1961 in Auxerre, is a French visual artist whose works embrace multiple forms from photography to sculpture, including installation and drawing. He lives and works in Paris.
It was upon joining the Villa Arson in Nice (1987-1989) that Philippe Ramette was introduced to sculpture. There he produced surrealist-inspired works, based on detailed preparatory sketches, and made with such materials as wood, leather, copper and brass. His early sculptures were given complex, often insistent and dryly humorous titles that suggest reference to the utopias of nineteenth century inventors: Socle à Réflexion [Reflection Base] (1989), Objets à se faire foudroyer [Objects to be Struck Down] (1991), Potence préventive pour dictateur potentiel [Precautionary Gallows for Potential Dictator] ( 1993), Prison portable et Potence domestique [Portable Prison and Domestic Gallows] (1994), etc. His more recent sculptures feature posed representations of human figures: Éloge de la discrétion [In Praise of Discretion] (2012), Éloge du pas de côté [In Praise of the Side Step] (2018), Éloge de la transgression [In Praise of Transgression] (2018).
Created in parallel, it is his photographs, conveying the humour and strangeness of his sculptures in the form of images, which have brought him great visibility. The artist, using himself as model, accomplishes acrobatic performances without resorting to any special effects or digital retouching, poised between sky and earth, on the brink of the void, giving rise to a pleasant disturbance of visual perception in a way that functions like an enigma to be solved.
Philippe Ramette has exhibited in many museums and galleries around the world, including the Centre Pompidou in Paris, Museum of Modern Art of the City of Paris, Museum of Art and History and Mamco in Geneva, Museo Nacional de Artes Visuales de Montevideo in Uruguay, SMAK Museum in Ghent, Sandretto Foundation in Turin, Art Centre in Edinburgh, Museum auf Abruf in Vienna, Moscow House of Photography, Pera Museum in Istanbul, Musée national des beaux-arts du Québec, Toronto Photography Festival, Aichi Triennale in Nagoya, Watari Museum and Mori Art Museum in Tokyo.
In 2020/2021, having been invited by the MiniMasterpiece gallery to design a sculpture-to-wear, Philippe Ramette has developed the Bague pour toujours prendre la bonne direction (Ring for always taking the right direction). This piece is entirely in the vein of all of his work to date.

 

Philippe Ramette, né en 1961 à Auxerre, est un artiste plasticien français dont la pratique se déploie de la photographie à la sculpture en passant par l’installation et le dessin. Il vit et travaille à Paris.
C’est en rejoignant la Villa Arson à Nice (1987-1989) que Philippe Ramette s’initie à la sculpture. Il y produit des œuvres d’inspiration surréaliste, préparées par un croquis élaboré, réalisées dans des matériaux tels que le bois, le cuir, le cuivre ou le laiton. Ses premières sculptures sont désignées par des titres complexes à l’humour froid, souvent coercitif, en référence aux utopies des inventeurs du xixe siècle: Socle à réflexion (1989), Objets à se faire foudroyer (1991), Potence préventive pour dictateur potentiel (1993), Prison portable et Potence domestique (1994)…
Plus tard, ses sculptures mettront en scène des personnages (Éloge de la discrétion, 2012, Éloge du pas de côté, 2018, Éloge de la transgression, 2018).

Parallèlement, ce sont ses photographies, qui transposant en image l’humour et l’étrangeté de ses sculptures, lui vaudront une grande visibilité. L’artiste – qui se met en scène – réalise des performances acrobatiques sans trucages ni retouche numérique, entre ciel et terre, à la limite du vide, qui trompent agréablement l’œil et fonctionnent ainsi comme une énigme à résoudre.

Philippe Ramette a exposé dans de nombreux musées et galeries à travers le monde : Centre Pompidou Paris, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Musée d’art et d’histoire et Mamco à Genève, au Museo Nacional de Artes Visuales de Montevideo en Uruguay, SMAK Museum à Gand, Fondation Sandretto à Turin, Art Center à Édimbourg, Museum auf Abruf à Vienne Moscow house of Photography, Pera Museum à Istanbul, Musée national des beaux-arts du Québec, Toronto Photography Festival, Aichi Triennale à Nagoya, Watari Museum et Mori Art Museum à Tokyo, etc…

En 2020/2021, suite à l’invitation lancée par la galerie MiniMasterpiece à concevoir une sculpture-à-porter, Philippe Ramette élabore la « Bague pour toujours prendre la bonne direction ». Cette pièce s’inscrit en totale continuité dans l’ensemble de son oeuvre.

 

Billing details

Size of the ring / Taille de la bague

48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58