Joana Vasconcelos

Née à Paris en 1971, Joana Vasconcelos vit et travaille à Lisbonne. Présenté lors d’importantes expositions personnelles et collectives au Portugal et à l’étranger, son travail frappe tout d’abord par son inventivité, son exubérance chromatique et son apparence ludique. De nombreuses sculptures et installations sont créées par une accumulation d’objets du quotidien : comme son imposant lustre entièrement constitué de tampons hygiéniques A Noiva (Une Mariée) présenté à la Biennale de Venise en 2005 où il fait sensation ou encore son installation Marilyn, gigantesque paire d’escarpins composée de centaines de casseroles et couvercles en acier inoxydable présentée à Versailles lors de sa grande exposition au Château en 2012. Joana Vasconcelos met ainsi en place un dialogue entre sphères domestiques et sphères publiques pour y questionner le statut des femmes et le développement de nos sociétés de consommation. En 2018, elle est le premier artiste portugais à avoir une rétrospective au musée Guggenheim de Bilbao.

Pour sa première collaboration au printemps 2022 avec la galerie MiniMasterpiece, Joana Vasconcelos revisite au travers du collier Extravaganza l’un des éléments les plus communs de la joaillerie, la sphère – qui fut dans les temps les plus anciens perle – , pour obtenir par le jeu d’une accumulation néobaroque l’un des colliers contemporains les plus sophistiqués.

Ici en argent massif et de 7 tailles différentes (allant de 3 mm à 52 mm de diamètre), ce sont en tout 285 perles creuses et pleines qui forment cette composition tout à fait extraordinaire. La collection complète sera constituée de 10 colliers uniques. Pour chacun des colliers, l’artiste a choisi une couleur qui sera appliquée sur 7 des sphères en argent. Rouge carmin, blanc et noir inaugureront la collection, qui sera rapidement complétée par 7 autres couleurs. L’artiste a choisi d’utiliser un épais cordon de caoutchouc assorti à la couleur du collier pour se poser à l’arrière du cou. Un élément de confort qui contribue à l’identité singulière de cette sculpture-à-porter, et où la maestria joaillière se conjugue avec la simplicité du plastique.

Ce projet a été rendu possible grâce à l’accompagnement de Frédéric Hubin, spécialiste des relations art & luxe, ami de l’artiste et de la galerie. Je souhaite l’associer comme coéditeur de cette production hors normes.
Enfin, je souhaite remercier la très talentueuse orfèvre Hui Young-Jover, qui depuis son atelier parisien a mis toute son énergie et inventivité pour donner vie aux rêves de l’artiste.

Lire le texte écrit par Lucia Pesapane, historienne de l’art et commissaire d’exposition, sur Extravaganza (2022).

Collier en argent 925 poli,
laque céramique rouge et caoutchouc
2022
Pièce unique